Le coton perlé DMC réinventé !

Coton perlé DMC

Le coton perlé est certainement le plus polyvalent des fils. Depuis le 15 mars, DMC vous en met plein les yeux et vous en fait voir de toutes les couleurs ! La marque a décidé de mettre en avant  ce fil  pour vous ouvrir un nouveau monde de créativité.

Le coton perlé, c’est quoi ?

COTON PERLE

Le coton perlé offre un toucher soyeux et un aspect satiné. Cependant son fil torsadé à l’allure perlé apporte à vos créations volume et relief. Associé à des couleurs très lumineuses, il embellira tous vos projets de loisirs créatifs: couture, bijoux, broderies ou crochet.

Quoi de neuf chez DMC en 2019 ?

Comme nous vous le disions, les formidables qualités du fil DMC perlé en font un allié de choix pour de multiples loisirs créatifs. Cependant, il reste encore méconnu du grand public. DMC a décidé de mettre la lumière sur ce fil en revoyant complètement sa gamme et en vous proposant une grande variété d’accessoires, de kits, de livres et de guides pour en apprendre toutes les possibilités.

De nouveaux fils, de nouvelles tailles et de nouvelles étiquettes

DMC perlé

 

Le perlé a toujours été disponible dans différentes grosseurs mais le premier pas est de rendre ces différences compréhensibles par le plus grand nombre. Vous retrouverez donc le perlé :

  • 8 – Fin – S
  • 5 – Moyen – M
  • 3 – Gros – L

Afin de répondre à vos besoins et à vos projets, le coton perlé est disponible en échevettes de 15 à 25 m ou en bobine de 45 à 85 m  en fonction de la grosseur du fil. Et pour répondre à toutes vos envies, ces fils se déclinent en 144 couleurs donct 12 nouvelles pour les gammes S et M et 84 couleurs dont 7 nouvelles pour la gamme L.

Avec cette nouvelle gamme de coton perlé, DMC inaugure également ses nouvelles étiquettes au look plus moderne !

Des accessoires et des projets !

Et avec tout ça on fait quoi ? Et bien c’est la beauté du coton perlé…Vous pouvez tout faire : broderie 3D, crochet, bijoux et autres loisirs créatifs… Tout est possible !

Pour ceux qui seraient en panne d’idées, DMC vous propose des kits, livres, accessoires pour booster votre créativité. Des projets complets sont disponibles selon vos envies. Le plus dur selon nous sera de choisir par lequel commencer 🙂assortiment dmc perlé


Pique-aiguilles original en poupée vaudou !

Un pique-aiguilles (ou pelote à aiguilles au choix) est un indispensable de votre trousse à couture. Il en existe de nombreux types que vous pouvez d’ailleur retrouver sur notre site. Vous pouvez aussi créer votre propre pique-aiguilles original avec des restes de tissus, toiles, boutons….

Aujourd’hui, nous vous proposons de découvrir le tuto de celui de notre équipe créative. Un délire interne suite à une tentative infructueuse et totalement involontaire d’empalement du doigts de notre créatif Ludo avec l’une de nos grosses épingles…. Nous l’avons partagé sur Facebook il y a quelques semaines et vous avez été nombreux à demander le pasà pas. Chose promise, chose due !

Pour la réalisation, nous vous mettons à disposition notre patron de poupée vaudou que vous pouvez imprimer en cliquant sur le lien : ici. Mais vous pouvez en prendre un autre.

1 – Pique-aiguilles : le matériel nécessaire

matériel du pique-aiguilles vaudou

1- Des restes de toiles aïda 5, 20x30cm pour le corps principal et des petit bouts pour les petit patchs.

2-Des boutons. Nous avons choisi des boutons de tailles différentes mais libre à vous de varier couleurs et tailles.

3-Une boîte d’épingles pour couture.

4- Un peu de rembourrage pour coussins.

5-Un assortiment de fils métallisé pour lui donner un peu de fun .

6-Un assortiment d’aiguilles à couture .

7-Un porte-mine à craie très pratique.

8-Une paire de ciseaux.

2 – Pique-aiguilles : découpe de la forme

etape1 pique-aiguilles vaudouImprimez le patron puis découpez-le. Reportez ce dernier sur votre toile en 2 exemplaires à l’aide de la craie puis découpez la forme.

dessin pique-aiguilles vaudou

Astuce : Pour obtenir 2 fois exactement la même forme, pliez votre toile en deux, maintenez les deux morceaux à l’aide d’épingles et découpez ensuite la forme. 

Pour faciliter le travail à suivre, dessinez à la craie sur l’une des faces, les yeux, la bouche et la couture avant.

3 -Pique-aiguilles : premier travaux d’aiguille

étape 2 pique-aiguilles vaudou

1- Les yeux : Cousez 2 boutons. Nous avons choisi des boutons de tailles différentes pour donner un air fun.

2- La bouche : Cette poupée vaudou ne doit pas parler et réveler le secret de ses sort. Dessinez la bouche au point arrière puis revenez en la fermant par un point de croix irrégulier.

3- La couture avant : faites un point de croix grossier que vous pouvez accentuer en utilisant 3 fils.

2 faces pique-aiguilles vaudou

Astuce créative – Pour rendre notre poupée plus « Punk » et donner l’impression qu’elle a bien servie, nous avons ajouté des patch de toile de différentes couleurs et de différentes tailles. Comme si elle avait bien servie ;). Au niveau de la jambe, nous avons même incorporé un peu de bourrage qui dépasse…

4 – Pique-aiguilles : l’assemblage

rembourrage pique-aiguilles vaudou

Donc vous devriez avoir 2 faces décoré (une pour le devant et l’autre pour le dos). Assemblez-les au point de surjet en faisant le tour. Nous vous conseillons de commencer au-dessus de l’épaule gauche et de finir au-dessus de l’épaule droite. Vous laissez ainsi la tête ouverte pour pouvoir y insérer le rembourrage.

Astuce : Vous pouvez vous aider d’un crayon pour pousser le rembourrage dans les extrémités.

Une fois que vous estimez la densité de rembourrage suffisante, commencez à fermer la tête. Laissez un intervalle de 5 cm environ pour pouvoir rembourrer la tête à son tour avant de fermer. Vous n’avez plus qu’à planter vos aiguilles et épingles dans la poupée !

Astuce maléfique : Veillez à laisser une petite ouverture sur le côté pour pouvoir y insérer une mèche de cheveux ultérieurement pour renforcer vos sorts !

Bien sûr, nous déclinons toute responsabilité en cas de ne non-fonctionnement de votre poupée. Comme nous déclinons toutes responsabilités si jamais elle marchait. 😉


Les tawashis ou les éponges réutilisables !

Les tawashis nous viennent de l’Empire du Soleil Levant… Vous vous en doutiez vu leur nom. Mais qu’est-ce que c’est exactement ? Dans une démarche très actuelle et absolument nécessaire de zéro-déchet, les tawashis sont votre meilleur allié. Ce sont, en fait, des éponges réutilisables faites à partir de matériaux de récupération. Vous recyclez ainsi vos vieux tissus et bénéficiez d’éponges lavables bien plus durables et plus hygiéniques que les éponges traditionnelles (qui sont des nids à bactéries).

Nous vous proposons de découvrir notre tuto tawashis !

Temps : 15-30 minutes
Niveau : très facile

1 – Matériel nécessaire pour tawashi :matériel nécessaire pour tawashis

1- Métier à tissé Loom carré Maxi de chez Prym

2- Une laine épaisse dans notre cas nous sommes partis sur de la laine Hoooked de DMC qui s’inscrit déjà dans une démarche de recyclage de tissu

2 – Les dimensions de la tawashi

Ces éponges peuvent prendre toutes les formes et toutes les tailles. Grâce au métier que nous utilisons, nous pouvons faire des tissages de 14 x 14 cm, 20 x 20 cm ou 26 x 26 cm. Attention cependant, une fois que vous retirez l’ouvrage du métier ce dernier se resserre !

Nous avons réalisé les 3 tailles. Mais notre préférence à la 20 x 20 qui une fois finie mesure 13 x 13. Bien suffisant donc pour faire son office.

Astuce: Plus votre fil ou tissu et fin, plus vous avez intérêt à faire une éponge petite afin d’éviter la déformation. 

3 – Préparation du métier pour votre tawashi

Le métier est fourni avec 50 picots de bois à insérer dans les trous prévus à cet effet. Comme dit plus haut, nous avons choisi la taille intermédiaire et nous insérons donc nos picots.

Attention : Ne les enfoncer pas trop fort ! Ils pourraient se coincer et vous auriez des difficultés pour les enlever. Mais rassurez vous après plusieurs montage/démontage cela devient plus facile. 

4- Fabrication de la tawashi

etape 1 tawashis

1- Attachez la laine au premier picot en bas à droite.

2-Faites le tour du picot qui se trouve juste en face en passant par le bas. Puis faites le tour du picot qui se trouve juste au-dessus de celui de départ.

3-Continuez ainsi l’opération en zig-zag jusqu’en haut du métier.

4- Astuce : Pour ne pas gâcher de fil, avant de coupez du fil de votre bobine, faites grossièrement cette première étape. Ainsi vous repérez la quantité de fil nécessaire et coupez le double avec une marge d’une dizaine de centimètre pour plus d’aisance.

Avant de commencer à tisser, positionnez-vous sur le picot perpendiculaire à vos zig-zags (photo 3). Puis tournez votre métier d’un quart de tour pour être plus à l’aise.

etape 2 tawashis5- Commencez le tissage à partir de ce premier picot.

6- Successivement, passez votre fil au dessus puis en dessous des lignes de votre zig-zag.

7-Tirez sur le fil  pour faire passer l’ensemble du même côté puis tournez autour du picot.

8-Repassez de l’autre côté du métier en effectuant toujours le mouvement dessus/dessous. Une fois fini vous vous retrouverez au point de départ et n’aurez plus qu’à attacher les 2 fils ensemble.

5- Assemblage de la tawashis

etape 3 tawashis9-Une fois terminé le tissage, vous obtenez donc cette configuration. Il faut donc terminer votre ouvrage !

10-Comme pour un tricot, il va falloir fermer les mailles. Il s’agit donc de passer les boucles autour des picots, les une dans les autres successivement.

11-Ainsi fait vous obtiendrez une belle bordure tressée. Continuer ainsi jusqu’au bord supérieur gauche. Le surplus y a un peu plus de fil, laisser une grande boucle (qui serviras à accrocher notre éponge) puis reprenez les petites boucles comme au début.

12-  Voilà vous avez fait le tour complet et vous vous retrouvez au nœud du début. Défaites le nœud, passez un des brins dans la dernière boucle et refaites le nœud (vous pouvez en faire plusieurs ou faire un joli nœud ).

6- Alors la tawashi ?

final tawashis

Il ne reste plus qu’à tester !

Variez les tissus, les fils, les tailles… trouvez l’éponge qui vous convient pour toutes les situations. Utilisez pas exemple de la corde un peu rèche pour créer une gratounette !

Bref, faites vos essais amusez-vous et qu’en vous en aurez plein vos placards vous pourrez toujours les offrir à vos amies.

Surtout n’hésitez pas à partager ce tutoriel . Bien sûr cette activité peut-être réalisé par des enfants avec ou sans adulte. Utiliser des éponges qu’ils ont eux-même faites motivera peut-être vos enfants à faire la vaisselle et le ménage 😉

Si vous avez des remarques n’hésitez pas à les faire dans les commentaires. Et nous nous ferons un plaisir d’y répondre.

R&L

 


Canevas et Broderie : tout n’est pas qu’une question de vocabulaire !

canevas ou broderie ?

« Canevas et Broderie c’est la même chose ! » Voilà une phrase que nous entendons beaucoup. Pourtant le canevas et la broderie sont bien différents. Ils ne désignent pas du tout les mêmes produits…même si on utilise le même verbe pour les réaliser : le verbe broder ! Nous vous proposons de bien vous expliquer les différences pour mieux comprendre et vous faire comprendre quand vous nous posez des questions.

Le Canevas, c’est quoi exactement ?

La toile et les fils :

Le Canevas se réalise sur une toile Unifil, Pénélope, Antique ou encore pour les coussins sur une toile Soudan. Ces toiles sont composées d’un tissage peu serré de fils simples ou doubles permettant de broder à l’aiguille. Le dessin est directement peint sur la trame. Pour le réaliser, nous utilisons des échevettes de fils. A la Maison du Canevas et de La Broderie, nous vous proposons 4 types de fils de chez DMC : le coton Retors, la laine Colbert, le coton Mouliné ou le coton Perlé. Le canevas peut être vendu seul ou avec les fils de votre choix. Quand vous choisissez votre type de fil, nous vous fournissons les échevettes dans les couleurs et quantités indiqués par les fournisseurs.

Le choix des fils et les points utilisés :

Fils DMC

Le choix des fils se fait en fonction de vos goûts et de vos envies. Selon la grosseur des fils, les canevas se réalisent au demi-point (coton Retors et laine Colbert) ou au point de croix (coton Mouliné et Perlé).

Si vous êtes intéressés dans la réalisation d’un canevas et que vous voulez découvrir comment le faire, retrouvez notre article consacré au canevas sur le blog : http://blog.canevas.com/2016/12/14/tutoriel-comment-broder-un-canevas/

Vous pouvez également regarder notre vidéo tuto sur You Tube :

Et pour voir notre offre canevas, rendez-vous sur notre site : www.canevas.com

Et la broderie alors ?

La broderie est un champs beaucoup plus vaste. Il existe des centaines de points de broderie différents et elle peut s’appliquer sur de nombreux supports. Ici, nous allons parler de la broderie telle qu’elle apparaît sur le site de la Maison du Canevas et de La Broderie.

La toile et les fils :

La broderie peut se réaliser sur tous les supports et avec une grande variété de fils. Dans les kits de broderie, vous retrouverez le plus souvent les toiles aïda, étamine ou lin et des fils acrylique ou Mouliné. Le plus souvent, ce sont l’aïda et le Mouliné qui sont plébiscités par les brodeurs surtout pour les débutants.

La toile aïda est formée de petit carré qui permettent de bien se repérer et de faire des points réguliers. Il existe plusieurs tailles de toile : 2, 4, 5… Ces tailles correspondent au nombre de points que l’ont peut faire au cm. Ainsi une toile de broderie aïda 5,5 correspond à environ 5,5 points par cm. Par conséquent, plus le chiffre est haut plus votre broderie sera fine.

Broderie sur aida

Le fil préféré des brodeurs est le Mouliné. Il est composé de 6 brins de cotons séparables. Pourquoi des brins séparables ? Car en broderie, le fil se travaille rarement avec tous les brins. Suivant les indications du kit, vous pouvez travailler en 1, 2, 3 brins…. Sur certaines broderies, vous pouvez même avoir à mélanger les brins de plusieurs couleurs pour donner plus de contraste à votre ouvrage.

Les points utilisés

Comme nous le disions, il existe des centaines de points de broderie différents : point de chausson, point de chaînette, point d’épine…. Les points les plus utilisés restent le point de croix et dans une moindre mesure le demi-point. Il ne faut cependant pas hésiter à mélanger les  points  pour obtenir un résultat original.

Retrouvez les principaux points de nos kits en vidéo sur notre chaîne You Tube.

La réalisation de la broderie

Comme nous le disions, il existe plusieurs types de broderie. Cela varie en fonction des supports, des fils, des points pour la réaliser. La première chose à regarder est le type de broderie de votre kit. Vous en avez 2 types :

  • le point compté
  • l’ imprimée

 – La broderie au point compté

broderie au point comptéLa toile se trouvant dans ces kits est vierge. Vous devez donc reporter sur cette toile un dessin fourni sous forme de diagramme. Pour cela, il vous suffit de repérer le centre du diagramme et le centre de la toile pour commencer à broder, case par case en suivant le modèle.

 

Retrouvez l’explication du point compté en image sur notre chaîne You Tube :

 

Retrouvez toute notre offre broderie point compté sur notre site : https://www.canevas.com/

 – La broderie imprimée

broderie imprimée

Le dessin est imprimé directement sur la toile. Vous suivez donc ce dernier pour réaliser votre ouvrage. La différence dans ce cas avec le canevas ? La toile est plus fine et vous n’utilisez pas forcément tous les brins de votre fil. De même certaines broderies imprimées n’indique que les endroits à broder. Les couleurs et types de points à faire sont indiqués sur un diagramme à part.

Retrouvez toute notre offre broderie imprimée sur notre site : https://www.canevas.com/

Vous connaissez maintenant les différences entre canevas et broderie ! Il ne vous reste plus qu’à choisir ce qui vous convient le mieux !


10 bonnes raisons de faire des loisirs créatifs !

Loisirs créatifs

Avec la rentrée si vous preniez la décision de vous lancer dans les loisirs créatifs ?! Vous hésitez encore ? On vous donne 10 bonnes raisons pour basculer du côté obscur des créateurs et devenir addictes aux loisirs créatifs !

1- Grâce aux loisirs créatifs vous devenez meilleurs !

En pratiquant les loisirs créatifs, vous faites travailler votre hémisphère droit. Cet hémisphère est celui de la création et de l’imagination mais aussi le moins sollicité des deux. Et à force de le faire travailler, vous allez le développer.

Vous serez ainsi plus créatifs dans votre quotidien ou votre travail par exemple.

2- C’est bon pour la santé.

Alors d’accord ce n’est pas du sport mais faire des loisirs créatifs est bon pour la santé ! Et ce sont les scientifiques qui le disent. En favorisant votre hémisphère droit et en faisant des activités qui vous font plaisir, vous sécrétez des hormones (endorphine, sérotonine, ocytocine..) qui vous aident à vous sentir mieux.

3- C’est un remède contre le stress et la dépression.

Grâce à la sécrétion de ces hormones « du bonheur », les personnes qui pratiquent les loisirs créatifs parviennent à mieux gérer les moments de stress ou la dépression. En se consacrant à une activité créative et positive, on évite de ruminer et de rester dans un cercle de pensées négatives.

On parle d’ailleurs d’Art thérapie pour traiter les personnes dépressives ou en burn out !

4- Ça permet de sortir des écrans !

Idéal pour éloigner les enfants, et les plus grands des écrans ! Même si vous consultez des sites et des tutos sur internet, les loisirs créatifs se pratiquent sans écran. Et de nos jours c’est rare !

5- Ça permet de prendre ou reprendre confiance en soi.

On est fier de nos créations car, même si elles ne sont pas parfaites, on les a fait nous-mêmes ! Quelle fierté d’offrir un cadeau ou de porter une tenue « fait-main » ! En réalisant un vrai ouvrage, tangible réel, on prend confiance en soi.

6- Ça donne du sens à ce qu’on fait.

A une époque où on ne comprend pas toujours ce qui nous entoure et où on a parfois du mal à trouver du sens à ce que l’on fait dans le monde du travail, la pratique des loisirs créatifs permet de répondre à cette quête de sens. Ça peut paraître étrange mais ce vide de sens est à l’origine de la majorité des burn out et des reconversions professionnelles.  Quand vous pratiquez les loisirs créatifs, vous avez un but, un objectif clair.

7- Ça permet de créer du lien.

En dehors de l’univers de la mode et du maquillage, la blogosphère des loisirs créatifs est la plus répandue à travers le monde. Aucun mal donc à discuter avec d’autres créateurs via les réseaux sociaux et à partager vos créations. Nous sommes d’ailleurs très friands de ces échanges via notre page Facebook.

Vous pouvez également pratiquer dans des ateliers autour de chez vous ou participer à l’un des nombreux salons spécialisés qui sillonnent la France et autres pays. Et même si vous pratiquez seul, ce sera un sujet de conversation avec vos amis quand ils verront vos œuvres… en bien ou en moins bien 😉

une serpillère

 

8 – C’est une activité que vous pouvez pratiquer et partager en famille.

Enfants, parents, petits enfants tout le monde peut participer et pratiquer les loisirs créatifs. C’est d’ailleurs dans certaines familles un flambeau qu’on se passe de génération en génération. Si il y a quelques temps, le tricot ou la couture étaient encore des matières enseignées à l’école, ce sont aujourd’hui des activités que les jeunes générations prennent plaisir à réapprendre en s’adressant parfois à leurs grands parents.

9 – Ça favorise la concentration.

Si vous avez du mal à vous atteler à une tâche ou avez un enfant qui fait preuve de manque de concentration, les loisirs créatifs sont votre meilleur allié ! Il nécessite de se concentrer pour arriver au résultat voulu mais dans un cadre ludique et détendu.

10 – Parce qu’en loisirs créatifs, on peut faire ce qu’on veut !

La seule limite est celle de notre imagination. Un chat vert, une maison rose… les enfants se l’autorisent sur leur dessin mais rentrent bien vite dans le moule. Avec les loisirs créatifs, vous libérez vos envies et vos idées. N’hésitez pas à tenter, échouer, réessayer… c’est le plus marrant !

Vous l’aurez compris, Rose et moi sommes des fondues de loisirs créatifs et nous espérons vous avoir convertis vous aussi !

Sur canevas.com vous retrouverez le matériel nécessaire pour vous lancer en canevas, broderie, tricot, crochet ou peinture. Et si vous avez besoin d’aide ou de conseil, n’hésitez pas à joindre les opératrices du service client qui sont là pour vous aider !

Retrouvez également nos articles sur comment commencer le canevas et la broderie !

Bonne création

Lily et Rose


Tuto string art zèbre

tuto string art

Le string art ? Vous vous en souvenez ?  Le string art est une technique utilisant des clous et du fil. Vous pouvez décliner cette technique sur de nombreux supports et de multiples sujets. J’ai récidivé et je suis parti pour une tête de zèbre.

Cette fois-ci nous avons utilisé des échevettes de perlé pour essayer d’obtenir un côté brillant et ainsi avoir un meilleur rendu final.

 

Temps : 6 H
Niveau : intermédiaire

1 – Matériel nécessaire pour le string art :

1 ere étape string art

-Une planche de bois

-Des clous

-Un marteau

Des échevettes perlé 

Un kit pour faire des glands

2 – Les dimensions du string art :

Elles dépendent de la taille de votre planche et du modèle que vous voulez reproduire. Nous sommes parti sur du 40 x 35 cm amplement suffisant pour une feuille A4.

Astuce: Nous avons utilisé la photocopieuse mais vous pouvez créer des assemblages de feuilles A4 pour réaliser des œuvres plus grandes. Vous pouvez aussi faire des assemblages de différents motifs pour faire un patchwork.

3 -Préparation du support pour le string art :

2 ème étape string art

1- Peindre le support de la couleur choisi

2- Scotchez votre modèle sur votre support.

Astuce: Mes côtés de feuilles sont collés au dos de la planche pour ne pas laisser de traces de colles ou abimer la peinture. Ne prenons pas de risques !

4 -Installation des clous :

1- Bien délimiter les bandes de la robe du zèbre. Les clous étant les supports des fils que vous allez passer, n’hésitez pas à les enfoncer.
Astuce : Si ils traversent la planche, vous pourrez toujours taper au dos de la planche. Mais je déconseille de retaper sur les clous une fois que vous aurez commencé à passer les fils autour.

2- Vous pouvez commencer par le coté que vous voulez. Je suis allé de gauche à droite. En suivant le modèle puis en comptant les clous pour savoir où j’en étais.

une fois le modele enlever3- Pour les zones que vous voulez plus foncées, rajoutez plus de clous. Plus il y a de clous plus vous ferez de passage et plus vous foncerez la zone.

Astuce : Je vous conseille tout de même de limiter les passages sur chaque clou. Pour ne pas les surcharger

5 -Pour une crinière :

J’ai cherché le moyen le plus rapide et le plus facile pour lui faire une belle crinière (et sans trop me fatiguer) Et pile poil, j’ai vu passer une petite nouveauté qui allait me rendre service :

-L’appareil à faire des glands de chez Prym.

Très simple d’utilisation ! J’ai gardé assez de longueur de fil pour pouvoir les enrouler autour des clous et les attacher et bien les intégrer dans le string art.

Après 11 glands et un petit tour chez le coiffeur pour les effiler et ainsi donner du volume…Génial il est fini !
J’ai déjà plein d’autres idées en tête pour faire d’autres modèles.

Vous retrouverez de nombreux modèles et tutos dans le livre String art disponible sur notre site.

J’espère que ça vous a plu, n’hésitez pas à partager avec nous dans les commentaires vos propres réalisations ou simplement nous laisser un petit mot.

 


Tuto créez votre organiseur !!

Organiseur

Organiseur de semaine
Voila de quoi vous aider à gérer votre semaine

Rose se plaignait de n’avoir jamais le temps de faire les choses, je lui ai donc offert cet organiseur très utile pour prévoir sa semaine.  Tout est une question d’organisation ! Grâce à ce tableau Rose n’est plus jamais en retard à un rendez-vous !

Temps : environ 4h (avec les temps de séchage peinture)
Niveau : débutant

1-Le matériel nécessaire

materiel

En option :

  • De la toile et des pictos (pris sur un diagramme)

2-La réalisation de l’organiseur

Je suis partie sur un médium mesurant 43 x 31 cm mais vous pouvez bien sûr adapter la taille du panneau à vos besoins selon si vous désirez avoir un tableau en lecture horizontale ou verticale.

panneau
Ici , nous avons une planche de médium sur laquelle nous avons passé 2 couches de noir pour avoir un noir profond

Astuce : J’ai utilisé de la peinture noire acrylique mais vous pouvez la remplacer par de la peinture pour tableau noir.  Vous pourrez ainsi écrire à la craie dessus. Si vous prenez celle qui est magnétique, vous pourrez disposez des aimants dessus. A vous de choisir 😉

J’ai tracé 3 blocs de 10 cm de hauteur puis j’ai divisé chaque blocs par 7 (le nombre de jours) ce qui m’a donné un tableau. Puis j’ai ajouté le titre de l’organiseur et les jours de la semaine.

Astuce : Pour écrire bien droit, utilisez une craie et faites des lignes. La craie s’efface très facilement même apres recouvrement par la peinture.

tableau noir

1-Je trace à la craie le tableau et les traits de support du texte
2-Avec le pinceau N°2 et de la peinture acrylique blanche je repasse sur la craie et en profite pour écrire les jours de la semaine

mini-pince à linge

3- Je prends mes 14 mini pinces à linge.
4- Je les peins à l’acrylique blanche, n’hésitez pas à vous peindre les doigts ! De toute façons vous n’aurez pas le choix et ça part très bien à l’eau chaude ! (J’en ai mis sur mon débardeur noir, c’est très bien parti à condition de rincer tout de suite 😉 .)

3-La personnalisation de l’organiseur

fini sans deco

5-J’ai coller les mini pinces à linge au milieu de chaque case.  J’ai « sacrifié » l’une de mes pinces à linge (une vraie) pour faire la réserve à papier en haut à droite. Puis j’ai emprunté la perceuse de Rose pour faire 2 trous à 2 cm des bords et j’y ai glissé le coton à tricoter.

Pour mettre un peu de couleurs, je me suis souvenue de petits pictos que j’avais dans un de mes livres de broderies.  Quelques restes de fils et un bout de toile plus tard, voici quelques « post-it » façon broderie ! Idéal pour apprendre aux plus petits à organiser sa semaine… Ou a une grande un peu tête en l’air !

      petite broderie

organiseur fini

Et voilà le tableau est fini, je l’ai donc offert à Rose qui comme d’habitude était en retard pour la dernière fois j’espère…

Et vous ? Etes vous souvent en retard ou oubliez-vous des rendez vous ?
Qu’avez vous mis en place pour résoudre ce problème d’organisation ?

 


Tuto Upcycling : transformez un jean en sac tendance !

Sac upcycling en vieux jean

Connaissez vous cette nouvelle tendance ? L’upcycling consiste à faire du neuf avec du vieux autrement dit à transformer vos vieux objets en nouveau pour continuer à les utiliser et éviter le gaspillage. Ce n’est pas seulement du recyclage car vous apportez réellement une plus-valu à l’objet !
Vous pouvez rénover, changer de look ou d’utilité un ancien objet et lui donner une nouvelle vie comme Rose et Lily avec un jean déchiré qui se transforme en sac à main tendance !

Temps : environ 3h
Niveau : intermédiaire

1 – Matériel nécessaire :

– un vieux jean : fouillez dans vos placards
– une fermeture éclair
– du fil coordonné
– un mètre
– des ciseaux
– une aiguille spéciale pour les tissus épais 
– des anses 
– une bandoulière
– des anneaux de mi rond en 40 mm
– une boucle coulissante en 40 mm
– un guide passe 

En option pour faire joli :
 Dragon thermocollant
– Tirette « Handmade » 
Machine à coudre, méthode et patience sont indispensables ! Un peu d’huile de coude aussi car le jean c’est épais !

2 – Les dimensions des découpes:

Elles dépendent de la taille du jean. Mesurez la taille du jean et rajoutez environ 5 cm pour connaître la taille de la fermeture éclair. Pour la bandoulière, nous avons choisi de faire un mètre en tout… à vous de voir 😉

3 -Les étapes de réalisation :

La base du sac Upcycling :

Etape 1 : la base du jean

1 – Découpez les jambes du jean comme si vous vouliez faire un short. (Un peu de dentelle et vous avez un autre tuto d’Upcycling mais ce n’est pas le sujet du jour !)
2 – Coupez le long de la couture. Il va falloir dégager un peu les angles pour pouvoir fermer le jean au niveau de l’entrejambe.
3 – Superposez les couture et fermez.
4 – Recommencez sur l’arrière.

Le fond du sac Upcycling :

Etape 2 le fond du sac en jean

5- Découpez le fond dans l’une des jambes du sac. Choisissez la largeur que vous voulez.
6- Retournez la base et venez accrocher le fond endroit contre endroit.
Attention : Les hanches ne sont pas droites et l’arrière est plus large que l’avant… Votre fond sera donc en forme de trapèze.
7 – Pour éviter que le tissus s’effiloche vous pouvez surfiler puis coudre au point droit.
8- Une fois le sac retourné voilà le résultat !

La fermeture du sac Upcycling :

On le sait depuis la pochette à bazar vous êtes devenus des pros de la mise en place des fermetures à glissière donc on passe vite pour ce projet !

La fermeture du sac

9- Prenez un morceau de jean un peu plus grand que la fermeture et aussi large que le fond du sac et coupez-le en deux.
10- Mettez votre fermeture endroit contre endroit avec le jean.
11- Venez coudre tout le long de chaque côté de la fermeture.
12- Retournez et passez un coup de fer pour bien aplatir la couture avant de repiquer sur l’endroit pour une belle finition !

Installer la fermeture du sac Upcycling :

Attention ! C’est là où les choses se gâtent. Soit vous avez une bonne machine à coudre qui supporte les épaisseurs, soit c’est le moment de sortir l’huile de coude !! Si vous voulez ajouter une doublure c’est le moment ! Il vous suffira de la piquer entre le volet de fermeture et le haut du jean. On n’y a pensé après… 🙁

Fermer le SAC

13 – Pour garder l’aspect pantalon, piquez endroit contre endroit le volet avec la fermeture et l’intérieur du jean. Laissez la fermeture
14- Une fois la piqûre faite d’un côté puis de l’autre vous devez avoir un rebord entre la couture et le haut du jean.
15- Sur les petits côtés, rentrez bien la fermeture.
16- A la fin vous avez donc ce résultat !

L’installation des boucles

Vous pouvez aussi faire cette étape avant la précédente pour être plus à l’aise lors de la couture. Pour éviter les sur-épaisseurs, nous avons un peu triché 😉

Installation des boucles de sac

17 – La triche commence ici : avec un morceau de bandoulière de 10 cm, nous avons préparé une accroche en décalant les épaisseurs.
18 – Installez le bord le plus court sur l’intérieur du sac au niveau de la fermeture éclair.
19- Faire une double couture bien solide.
20- Cousez le bord le plus long de l’autre côté en décalé. ( oui c’est pas très droit mais c’est solide !)

La création de la bandoulière Upcycling

Avis à la population ! Si vous faites beaucoup de couture, avec pas mal de ceinture, bretelle, bandoulière de sac (…), nous allons vous présenter un outil qui va vous changer la vie si vous ne le connaissez pas : le guide passe 

Retourner une bandoulière facilement

21 -Découpez une bande de 9 cm de large et aussi longue que possible. Faites une couture endroit contre endroit tout le long à 0,50 cm du bord et fermez le bout d’un seul côté.
22- Passez le tube L du guide passe à l’intérieur de votre bandoulière.
23- Faîtes un accordéon avec le reste de la bandoulière puis passer le guide en bois à travers le tube.
24 – Magique !

Attacher une bandoulière coulissante :

installation bandoulière

25- Votre bandoulière doit faire environ un mètre. Si le jean est trop court rajouter la bandoulière rouge et masquez le couture avec une ajout.
26- Installez la boucle coulissante d’un côté en passant la bandoulière uniquement autour du morceau central puis faites une couture en X de l’extrémité.
27- Passez l’autre extrémité à travers l’une des  boucles.
28- Passez cette même extremité cette fois sur le devant de la boucle coulissante.

Les finitions du Sac Upcycling :

Allez c’est bientôt la fin !

Les finitions du sac

29- Attachez l’autre extrémité de la bandoulière sur le second anneau. Plis vers l’intérieur et toujours couture en X.
30- Coudre les anses à l’aide d’une grosse aiguille (ici aiguille de marin).
31 – Pour la déco, nous avons thermocollé un dragon sur la poche arrière.
32- Puis, nous avons détourné une tirette de fermeture en bijou de sac pour ajouter la mention « handmade »

Et voilà donc notre sac terminé et prêt à nous accompagner pour finir les vacances ou comme sac de cours à la rentrée pour les étudiants !
Et vous ? Quel utilité lui trouverez-vous ?

N’hésitez pas à nous partager vos réalisations sur Instagram ou Facebook